Examens endoscopiques

Endoscopie digestive

Objectifs :

  • Confirmer la présence de la {tooltip}tumeur{end-link}Masse de cellules à croissance anormale et sans utilité pour le corps. Les tumeurs peuvent être bénignes ou malignes.{end-tooltip};
  • Éliminer la présence suspecte d'une deuxième tumeur ou d'une autre maladie ;
  • Localiser la tumeur dans le tube digestif ;
  • Prélever des morceaux de la tumeur pour analyse ({tooltip}biopsie{end-link}Intervention chirurgicale destinée à prélever un fragment de tissu ou des cellules afin de pouvoir le ou les examiner au microscope et de poser un diagnostic. Le matériel prélevé s’appelle aussi biopsie.{end-tooltip}).

Il s'agit d'examens qui explorent le tube digestif avec un endoscope (tube souple, muni d'une lumière et d'une caméra, et qui permettent au médecin de voir directement l'intérieur du tube digestif. Pendant l'examen, de l'air est insufflée dans le tube digestif pour déplisser sa paroi. Dans quelques cas, si la lésion est petite et la maladie est précoce, l'endoscopie digestive peut permettre d'enlever les tumeurs par les voies naturelles, sans chirurgie.

Gastro-duodénoscopie

Durant cet examen, un endoscope souple et lubrifié est introduit par la bouche pour atteindre l'ouverture de l'{tooltip}œsophage{end-link}Segment du tube digestif qui relie le pharynx à l'estomac.{end-tooltip}, par où passe la nourriture lorsque vous mangez. Pour faciliter l'examen, votre gorge sera préalablement gelée avec un agent anesthésique. L'endoscope est avancé lentement dans le tube digestif. On visualise alors l'œsophage, l'{tooltip}estomac{end-link}Organe en forme de poche qui reçoit les aliments en provenance de l'oesophage. Il tient un rôle majeur dans la digestion des aliments en les broyant à l’aide de sucs gastriques.{end-tooltip}, et le début de l'{tooltip}intestin grêle{end-link}Partie de l'appareil digestif située entre l'estomac et le gros intestin (côlon), qui comprend 3 segments : le duodénum, le jéjunum et l'iléon.{end-tooltip} (le duodénum). D'habitude, cet examen est pratiqué par un gastro-entérologue ou un chirurgien.

250px-Endoscopie_haute

Coloscopie

Durant cet examen, un endoscope souple et lubrifié est introduit doucement par l'anus. D'habitude, cet examen est effectué par un gastro-entérologue ou un chirurgien.

Il existe deux types de coloscopie : une courte qui examine la portion gauche du gros intestin, et une longue qui examine tout le gros intestin. Pour les tumeurs neuroendocrines, on procède le plus souvent à une coloscopie longue.

Pendant la coloscopie longue, vous serez peut être placés sous {tooltip}sédatifs{end-link}Médicaments administrés pour calmer l'anxiété provoquée par des actes ou des procédures pouvant être douloureuses ou anxiogènes, par exemple avant un examen endoscopique.{end-tooltip}, car cet examen est plus complexe que la coloscopie courte. Vous recevrez des directives sur la façon de vider votre {tooltip}côlon{end-link}Tube musculaire d’environ 150 cm (5 pieds) de long, qui fait partie du gros intestin et qui relie l’intestin grêle au rectum. C’est dans le côlon que l’eau est extraite des résidus de la digestion avant leur évacuation.{end-tooltip} avant l'examen pour assurer la qualité des résultats.

coloscopie

Rectoscopie rigide

Durant cet examen, un tube rigide lubrifié est introduit par l'anus sur une courte distance, pour examiner le {tooltip}rectum{end-link}Dernier segment du gros intestin, qui relie le côlon sigmoïde à l’anus. C’est là que les selles sont entreposées avant leur évacuation.{end-tooltip}. Cet examen permet une évaluation plus détaillée des lésions du rectum pour planifier une chirurgie.

Entéroscopie

L'intestin grêle est plus difficile à évaluer avec un endoscope, car il est très long et plus difficile à atteindre. Récemment, des examens ont été développés pour y parvenir, et commencent à être utilisés dans quelques centres spécialisés. Ils ne sont pas toujours obligatoires pour évaluer les tumeurs neuroendocrines mais peuvent parfois fournir des renseignements intéressants. Si cet examen est nécessaire pour vous, vous pourrez vous renseigner sur son déroulement exact auprès de votre médecin.

Biopsie

Les examens d'endoscopie digestive précédents offrent la possibilité de faire une biopsie. Il s'agit du prélèvement de tissu qui sera étudié au microscope pour déterminer si une tumeur est présente, et de quel type de tumeur il s'agit. Un pathologiste examine les tissus prélevés pour trouver des signes de tumeur neuroendocrine. Cela offre un diagnostic précis.

Mis à part les examens mentionnés précédemment, d'autres examens pourraient être nécessaires en fonction de cas particulier (capsule endoscopique, etc...). Si c'est le cas, votre médecin vous en parlera.

Retour en haut

Saviez-vous que?

Il existe une journée des tumeurs neuroendocrines, elle a lieu au mois de novembre à chaque année (netcancerday.org).

Informations et Soutien

information_soutien