Stadification

La connaissance du stade du cancer aide l'équipe soignante à déterminer le type de thérapie qui convient le mieux. Dans le cas des tumeurs neuroendocrines, la classification nécessite l'étude de la tumeur et du tissu environnant (prélevés durant une opération) par un  pathologiste pour déterminer quel type de {tooltip}cellules{end-link}Structure fondamentale des tissus vivants.{end-tooltip} cancéreuses est présent.

Les noms des stades sont couramment acceptés par le corps médical. Si vous allez à des centres différents, les médecins pourront donc se transmettre rapidement beaucoup d'information sur votre cancer. Cela dit, votre plan de traitement sera conçu pour votre cas particulier. Vous pourriez rencontrer une autre personne ayant un cancer du même stade que vous, mais dont le traitement sera très différent à cause de sa tumeur, de son état de santé ou d'autres facteurs.

De plus, le fait d'avoir un stade avancé ou des {tooltip}métastases{end-link}Foyer de cellules cancéreuses qui s’est formé quand des cellules de la tumeur cancéreuse initiale se sont propagées par la circulation sanguine ou lymphatique.{end-tooltip} ne veut pas automatiquement dire qu'aucune guérison n'est possible. Par exemple, il est possible de traiter des métastases au foie pour ralentir ou stopper la maladie, ou même pour soulager des symptômes incommodants.

La stadification des tumeurs neuro-endocrines est basée sur trois aspects principaux de la maladie : la profondeur d'envahissement dans les couches de la paroi intestinale (stade T), la présence de maladie dans les {tooltip}ganglions lymphatiques{end-link}Petits renflements situés sur le trajet des vaisseaux lymphatiques, qui filtrent la lymphe pour en enlever les impuretés.{end-tooltip} (stade N), et la présence de métastases (stade M).

Tableau 3 : Simplification de la classification TNM

Stade

TNM

Description




I

T1, N0, M0

Tumeur < 1cm qui s'étend depuis la paroi interne de l'intestin jusqu'à la sous-muqueuse ;
Pas de maladie dans les ganglions lymphatiques;
Pas de métastase.




II

T2-3, N0, M0

Tumeur de > 1cm ou qui s'étend depuis la paroi interne de l'intestin jusqu'à la séreuse, mais qui n'envahit pas d'autres organes ;
Pas de maladie dans les ganglions lymphatiques ;
Pas de métastases.




III

T4, N0, M0

T 1-4, N1, M0

Tumeur qui s'étend à travers toute la paroi de l'intestin et envahit d'autres organes situés à proximité, sans maladie dans les ganglions lymphatiques, sans métastase.

OU

Tumeur avec de la maladie dans les ganglions lymphatique, sans métastase.




IV

T1-4, N0-1, M1

Présence de métastases, peu importe les couches de la paroi intestinales atteintes, avec ou sans maladie dans les ganglions lymphatiques.




Adapté de : Edge SB et al, eds. AJCC Cancer Staging Handbook, 7e édition. Philadephie, PA : Springer-Verlag ; 2010.

Retour en haut

Saviez-vous que?

Les tumeurs neuroendocrines progressent lentement comparativement aux autres tumeurs du tube digestif, c'est pourquoi il peut être possible de les traiter même lorsqu'elles sont avancées.

Informations et Soutien

information_soutien