Accueil / Type de Cancer / Cancer du hardcore gay sex
milf photos
Pancréas

Les effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie est un traitement qui attaque et détruit les cellulesStructure fondamentale des tissus vivants. cancéreuses à l'aide de radiations. Cependant, elle peut affecter les tissus sains avoisinant la région traitée et causer des effets indésirables que l'on appelle les effets secondaires des rayons.

L'intensité des effets secondaires provoqués par la radiothérapie varie d'une personne à l'autre. Ils dépendent principalement de la dose de radiation du traitement, de la partie du corps traitée et de l'étendue de la zone traitée.

Certaines personnes ne ressentent aucun effet secondaire ou très peu durant le traitement.

Enfin, la plupart des effets indésirables, qui apparaissent en général vers la 2e ou 3e semaine de traitement, disparaîtront graduellement quelques semaines après la fin de votre traitement. De plus, il existe des moyens pour atténuer ces malaises.

Voici une liste des effets secondaires les plus fréquents et des conseils sur la manière de les diminuer. Ces informations ne constituent qu'un guide général et vous aurez l'occasion de discuter de votre traitement et des différents effets secondaires attendus avec votre radio-oncologueMédecin spécialisé dans le traitement du cancer par les rayonnements. lors de votre première consultation ainsi que tout au long de votre traitement. Il ne faut pas hésiter à vous informer auprès de votre médecin, des infirmières et des technologuesProfessionnel de la santé qui a pour rôle principal de donner vos traitements à l'aide de radiation, provenant de machines sophistiquées. Le technologue exécute la prescription de radiothérapie faite par votre radio-oncologue. Pour ce faire, il effectue plusieurs actes tout au long de votre épisode de soins, de la planification de la radiothérapie (positionnement précis, examens de planification de la radiothérapie, calculs des traitements en collaboration avec les physiciens et votre radio-oncologue) au traitement lui-même. si vous avez des questions supplémentaires.

De plus, vous rencontrerez une nutritionnisteExperte diplômée en diététique (étude de l'alimentation). Elle peut évaluer l'alimentation de personnes et leur donner des conseils. Elle peut aussi traduire des données scientifiques sur les aliments et l'alimentation en conseils pratiques que les personnes peuvent suivre dans leur vie quotidienne. au cours des premières semaines de traitement pour une évaluation de votre alimentation. Cela signifie qu'elle évaluera votre état nutritionnel, vos apports alimentaires et vos symptômes digestifs dans le but de planifier un traitement nutritionnel qui vous permettra de combler vos besoins en énergie, protéines, vitamines, minéraux et en eau. Selon vos symptômes, un suivi à chaque semaine ou aux 2 semaines sera fait. Si vous êtes ou devenez incapable de vous nourrir adéquatement par la bouche, elle vous recommandera une nutrition par sonde (tube installé dans l'estomac).

Fatigue :

Notre énergie est précieuse. La fatigue ou le manque d'énergie est le symptôme le plus commun associé au cancer et au traitement. Plusieurs facteurs peuvent causer de la fatigue durant et après les traitements : le stress causé par la maladie, les visites quotidiennes au centre de traitement ainsi que les effets de la radiation sur les cellules saines. Son intensité dépend de la fréquence et de la nature de la radiothérapie.

Comment puis-je réduire la fatigue?

  • Essayez d'avoir une alimentation équilibrée et ne sautez pas de repas. Certains trouvent cela utile de grignoter entre les repas pour avoir suffisamment d'énergie.
  • Certaines personnes doivent s'absenter du travail pendant un certain temps, tandis que d'autres peuvent vaquer à leurs activités habituelles. C'est à vous de décider ce qui vous convient. Vous êtes la personne la mieux placée pour évaluer vos limites.
  • Limitez les activités très stressantes.
  • Faites les choses auxquelles vous tenez quand vous avez le plus d'énergie. N'oubliez pas que vous ne pourrez peut-être pas faire tout ce que vous feriez normalement. Laissez d'autres personnes vous aider.
  • Une bonne façon de briser le cercle vicieux de la fatigue est de demeurer actif tout en respectant vos limites pendant la période de vos traitements. Ainsi, faire de l'exercice physique tel que la marche et le vélo permet de garder la forme et aide à améliorer votre qualité de vie, votre confiance et votre estime personnelle.
  • Votre état de fatigue lié à la radiothérapie est temporaire. Donnez-vous le temps de récupérer par après.

Brûlure d'estomac ou reflux gastrique :

Si vous avez des brûlures d'estomac, dites-le à votre infirmière, médecin ou pharmacien. Des médicaments en vente libre peuvent les soulager. Vous pourriez aussi avoir besoin d'un médicament prescrit par votre médecin.

Comment puis-je réduire les brûlures d'estomac?

Perte d'appétit :

Si vous perdez l'appétit, il est important de s'efforcer de manger pour garder une alimentation équilibrée et pour conserver votre énergie. Des aliments nutritifs vont vous aider à combattre la maladie et la rigueur de vos traitements. Pour stimuler votre appétit, vous pouvez :

  • Faire de légers exercices (marches, relaxation)
  • Manger souvent de petites quantités plutôt que de vous imposer les 3 repas traditionnels
  • Choisir une petite assiette et essayer de manger le contenu dans son entier. En vous servant de petites portions, il est satisfaisant de pouvoir les terminer.
  • Manger lorsque la faim se fait sentir, même en dehors des repas.
  • Créer une ambiance agréable et propice à la détente pour l'heure des repas.
  • Cuisiner en plus grandes quantités les journées où vous vous sentez bien. Vous congèlerez par portion ces repas pour les jours où vous n'aurez pas le goût de cuisiner.
  • Choisir des aliments faciles à préparer.
  • Varier votre alimentation et essayer de nouvelles recettes.
  • Choisir des aliments sains et que vous appréciez en vous basant sur le guide alimentaire canadien.
  • Faire provision d'aliments à préparation rapide (légumes congelés, fromage, yogourt, muffins). Ils vous aideront à compléter votre repas et vous assureront des collations saines.
  • Enrichir les liquides que vous buvez (ajouter du lait en poudre, des œufs, du yogourt, du miel)
  • Si vous êtes incapable de cuisiner, vous informer sur l'existence d'une popote roulante dans votre secteur ou procurez-vous des repas congelés.
  • Acceptez l'aide d'une amie, d'une sœur ou d'une voisine qui vous propose de vous apporter de petits repas préparés chez elle. Cela peut être sa façon à elle de se sentir utile face à ce qui vous arrive.

Malgré tous ces conseils, les recommandations d'une nutritionniste vous seront sûrement d'un précieux secours. Elle est une professionnelle de l'alimentation et elle demeure la personne idéale pour vous comprendre et vous conseiller sur une sélection d'aliments et sur différents modes de préparation. Elle vous guidera vers une alimentation adaptée à vos besoins, à votre maladie et à votre traitement. Elle peut également vous conseiller au sujet des suppléments alimentaires ou de vitamines. Votre médecin ou le personnel soignant (infirmières et technologues) qui vous entourent, vous référeront à elle si vous en exprimez le besoin. De plus, une brochure intitulée « Bien manger pour mieux vivre », produite par la Fondation québécoise du Cancer, est disponible au département de radio-oncologie.

Nausées ou vomissements :

Après votre radiothérapie, vous pourriez avoir mal au coeur (nausée) ou vomir.

Pour atténuer cet effet secondaire, on vous donnera peut-être un médicament antiémétiqueType de médicaments ayant la propriété d'arrêter les nausées et les vomissements. qui diminuera les nausées à prendre avant et après votre traitement.

  • Prenez votre médicament contre les nausées comme il vous a été prescrit. Ce type de médicaments est plus efficace si on commence à en prendre avant les premiers symptômes que si on attend de se sentir très mal.
  • Pour éviter la déshydratation, buvez un minimum de 1.5 litres d'eau/liquide par jour (6 verres de 8 oz par jour). Évitez tout ce qui contient de la caféine ou de l'alcool, car cela peut vous déshydraterassécher.
  • Prenez souvent de petits repas.
  • Évitez les aliments très chauds, très froids, très acides ou très épicés.
  • Évitez les odeurs fortes, comme celles des poissons ou des parfums.
  • Pour permettre une meilleure digestion, mangez lentement.
  • Essayez les techniques de relaxation, de méditation ou de respiration profonde pour vous aider à relaxer si vous avez la nausée.
  • Si l'antiémétique n'est pas efficace, parlez-en à votre médecin, infirmière ou pharmacien. Un autre médicament peut être utilisé à la place.

Réactions cutanées :

Il est possible que votre peau s'assèche durant les traitements ce qui amènera des démangeaisons, des rougeurs et une sensibilité. Parfois, la réaction est plus forte avec une réaction semblable à un coup de soleil. Le plus souvent, les irritations cutanées s'aggravent durant les deux semaines suivant la fin du traitement, puis la peau guérit graduellement. Si vous avez une ampoule qui crève, demandez quoi faire à votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien le plus tôt possible. N'oubliez pas qu'une plaie ouverte peut s'infecter. Il est important d'éviter toute infection.

Comment puis-je réduire les réactions cutanées?

  • L'usage de l'eau tiède et d'un savon doux non parfumé sur la région traitée est permis de façon modérée. Attention aux marques sur la peau, il ne faut pas les effacer car elles sont très importantes pour assurer la qualité et la précision du traitement.
  • Gardez votre peau sèche, ne pas frotter la peau traitée avec une serviette rude mais l'assécher complètement en épongeant doucement avec une serviette douce.
  • Éviter le frottement sur les surfaces traitées. Portez des vêtements faits de tissu perméable à l'air, comme le coton. Évitez de porter des vêtements trop serrés. Exposez la partie traitée à l'air libre régulièrement.
  • Vous pouvez appliquer une crème hydratante non parfumée deux fois par jour sur la région traitée. Évitez de mettre la crème sur les marques puisque cela peut les effacer. Il n'y a pas de contre-indication à appliquer la crème avant de venir à votre traitement. De plus il n'est pas nécessaire de nettoyer la peau avant le traitement si vous avez appliqué de la crème.
  • Ne pas exposer la région traitée au soleil pendant les traitements. Par la suite, un écran total est recommandé si vous exposez la région traitée au soleil.
  • Pendant les traitements, si vous avez une irritation de la peau, le radio-oncologue peut recommander ou prescrire certains médicaments selon la gravité de l'irritation.
  • À la fin des traitements de radiothérapie, les marques peuvent être enlevées avec un produit hydratant non parfumé.
  • À moins d'avis contraire du médecin, reprendre progressivement les soins d'hygiène corporelle normale après la fin des traitements.
  • En cas de doute, validez ces recommandations avec votre radio-oncologue lors de votre visite hebdomadaire.

FIN de FAQ

Retour en haut

 

Saviez-vous que?

La première résection de la tête du pancréas aurait été réalisée par le chirurgien italien Alessandro Codivilla en 1898. La procédure porte toutefois le nom d'un chirurgien américain, le Dr Allen Whipple. Ce chirurgien a apporté, dans les années 30, de nombreuses améliorations à la technique initialement décrite.

Informations et Soutien

information_soutien

چت روم

خرید کریو

خرید وی پی ان